Les Rimbaud du Cinéma

 

 

Le jury de personnalités

Jutta BRUCKNER (Allemagne)

Née en 1941, dans la classe moyenne allemande en pleine seconde guerre mondiale, Jutta Brückner aborde des études en sciences politiques, histoire et philosophie à Paris et Munich, dans la perspective de la remise en cause d’une construction sociale patriarcale. Autodidacte du cinéma, son tout premier film, en 1975 « Do right and Fear no-one » est une vision autobiographique de sa vie avec sa mère, récit fondamental et mélancolique de la vie des femmes allemandes de 1922 à 1975. Avec un parti-pris très personnel d’inclure des images et des sons originaux d’artistes renommés dans l’album de famille ! Co-scénariste du « Coup de Grâce » de Volker Schlöndorff en 1976, elle est membre du jury du Festival de Berlin en 1981. Professeure à la prestigieuse Université des Arts de Berlin de 1986 à 2006, on la retrouve membre permanente de l’Académie des Arts dont elle dirigera la section cinéma jusqu’en 2009, avant d’en assumer la vice-présidence depuis 2015. Réalisatrice d’une quinzaine de films, son œuvre maîtresse reste « Les années de faim » (Hungerjahre) qui trace-via la construction sociale d’une adolescente - l’émergence de l’Allemagne de l’Ouest de 1953 à 1956 : le déni du passé nazi, la division est-ouest, la guerre froide, l’anti-communisme, la répression sexuelle et le consumérisme boulimique. Ce film lui fidélisera le public français et lui ouvrira les portes du Festival International des Films de Femmes de Créteil. Jutta Brückner est également l’auteure de plusieurs essais et son dernier film – « Hitlerkantate » (2005) met en scène Ursula, une jeune étudiante en musique, fervente admiratrice d’Hitler…

Carmen CASTILLO (Chili)

Ecrivaine et cinéaste française d'origine chilienne, née à Santiago du Chili, Carmen Castillo est un témoin précieux de la dictature de Pinochet : professeure d’histoire, collaboratrice de la fille de Salvador Allende avant le coup d’état, elle épouse dans la clandestinité Miguel Enríquez, le leader du Mouvement de la gauche révolutionnaire (MIR). Il est abattu par les militaires le 5 octobre 1974. Enceinte, gravement blessée, Carmen est évacuée à l'hôpital. Expulsée du Chili, elle est accueillie en Angleterre, grâce à la pression internationale dont Régis Debray, Simone Signoret et Angela Davis qui organisent la mobilisation). Son bébé, Miguel Angel, né à Cambridge, ne survivra pas à la violence de cet exil forcé. Carmen Castillo s'installe définitivement en France en 1976. Documentariste et écrivaine, elle ne cessera d'évoquer le Chili dans ses livres et ses films. « Rue Santa Fe » est sélectionné au Festival de Cannes en 2007, « Cuba en suspens » est diffusé sur Arte en 2017. Elle travaille avec la Fondation Gabriel Péri depuis 2006.

Serge REGOURD (France)

Professeur à l'Université de Toulouse 1-Capitol, Président de la Commission Culture de la région d'Occitanie, expert des questions relatives à l'Exception culturelle et à la diversité culturelle, spécialiste du cinéma français en général et des acteurs en particulier, auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet, Serge Regourd intervient régulièrement et à divers titres dans la production de plusieurs longs-métrages, dans l'organisation de plusieurs festivals et dans la défense de nombreux enjeux culturels, notamment aux côtés de Jack Ralite pour les États Généraux de la Culture.

Lidia TERKI (France)

Née en Algérie, Lidia Terki fait ses débuts au cinéma comme assistante à la mise en scène, décoratrice ou équipière de production. Quatre court-métrages dont « Mal de Ville », récompensé en 1998 par le Prix spécial du Jury du Festival Côté Court de Pantin, la mènent au long dont « Paris la Blanche » obtiendra le Prix du meilleur film France Bleu, le Prix Jean-Claude Brialy des longs-métrages français au festival Premiers Plans d'Angers et le Prix Alice Guy de la meilleure réalisatrice. Sujet fort : les chibanis, ces travailleurs immigrés arrivés en France dans les années 70, se retrouvent, l’âge venu, étrangers en France comme dans leur pays sans retour…

Frédéric SOJCHER (Belgique)

Frédéric Sojcher commence très jeune à réaliser des courts métrages. Il tourne à l’âge de 18 ans Fumeurs de charme, avec Serge Gainsbourg et Michael Lonsdale. Il a réalisé depuis quatre longs métrages : Regarde-moi (2000), Cinéastes à tout prix (2004, retenu en Sélection officielle à Cannes), Hitler à Hollywood (2010, Prix International de la critique au Festival de Karlovy Vary, Festival de Venise, section « Venise Days »), Je veux être actrice (2016). La Cinémathèque française a consacré - en janvier et février 2018 - un cycle à ses films. Professeur en pratiques du cinéma et Directeur du Master en scénario, réalisation, production à l’École des Arts de la Sorbonne (Université de Paris 1), il a écrit et coordonné une vingtaine de livres sur le cinéma. Dernier ouvrage : Écrire un film, scénaristes et cinéastes au travail (Impressions Nouvelles, 2018).

Lan QIU (Chine)

Danseuse et comédienne, Lan Qiu vit son art entre Paris et Pékin. Danseuse et chorégraphe à l'Opéra de Pékin puis en France, de Lyon à Paris. Professeur de danse classique et de Modern Jazz en conservatoire et interprète principale au Théâtre du Châtelet. Comédienne de courts et de longs métrages comme Monsieur papa de Kad Merad et La Marcheuse de Naël Marandin où elle interprète le rôle principal. Également à son actif, la publicité et le théâtre, de façon plus ponctuelle.

Pascal RABATÉ (France)

Pascal Rabaté, après avoir étudié la gravure à l'École des Beaux-Arts d'Angers au début des années 1980, fait carrière dans la bande dessinée en 1989. À la fois scénariste et dessinateur, il propose au fil de ses œuvres des univers très variés. Influencé à ses débuts par Buzzelli, Battaglia, Bofa, Pellos et Alexis, son travail évolue dans la veine expressionniste. Son adaptation en bande dessinée du roman d'Alexis Tolstoï Ibicus lui vaut un succès critique et public. Cinéphile éclectique, il se lance dans le cinéma en 2010 avec Les Petits Ruisseaux, adaptation de sa bande dessinée du même nom. Succès public et critique sont au rendez-vous. Il enchaînera avec un film hommage à Jacques Tati "Ni à vendre ni à louer" avec entre autres comme interprètes Jacques Gamblin et Maria de Medeiros. Son troisième long-métrage "Du Goudron et des plumes" sort en 2014. Travailleur infatigable, il ne cesse d'écrire et de dessiner sortant régulièrement des albums de BD. Un temps de Toussaint (dessin) avec Angelo Zamparutti (scénario), Vive la marée ! avec David Prudhomme (2015), La Déconfiture, Tome 1 en 2016, Alexandrin ou l'art de faire des vers à pied, dessin d'Alain Kokor, en 2017, La Déconfiture, Tome 2 en 2018, Didier, la 5e roue du tracteur (scénario), avec François Ravard (dessin) en 2018, C'est aujourd'hui que je vous aime, d'après le roman du même nom de François Morel en 2019.

Nino KIRTADZE (France)

Journaliste, actrice et réalisatrice géorgienne, Nino Kirtadzé est installée en France depuis 1997. Après un Doctorat en Lettres, elle publie le scénario du long-métrage « Comme d’habitude » (prix de l’Union des Cinéastes de Géorgie) et signe un livre sur le ballet national de Géorgie. Son travail de journalisme l’amène à couvrir pour l’AFP, l’Associated Press et Radio Free Europe la guerre civile de Géorgie et les différents conflits régionaux dont celui de Tchéchénie. Ses talents de cinéaste sont reconnus à l’international pour son approche dramaturgique de la nature humaine. Ses long-métrages documentaires traitent de l’histoire politique et sociale de l’Europe de l’Est. Ses films connaissent un succès international et remportent plusieurs prix et récompenses prestigieuses : le Prix de l’Académie Européenne du Cinéma et le Grand Prix de Visions du Réel pour son film « Un dragon dans les eaux pures du Caucase », Prix du Meilleur Réalisateur à Sundance pour « Durakovo, le village des fous », la plus grande récompense allemande Adolf Grimme Preis mit Gold pour « Il était une fois la Tchétchénie », le FIPA d’Or et le prix Louis Marcorelles au Cinéma du Réel pour « Dites à mes amis que je suis mort ». Son film « Don’t breathe », comédie noire entre le documentaire et la fiction, fait l’ouverture du Festival de Tronto en 2014. Nino Kirtadzé est aussi scénariste et actrice. Elle interprète le rôle principal dans le film de Nana Djordjadzé, « Les Mille et Une Recettes du Cuisinier Amoureux », avec Pierre Richard et Micheline Presle, présenté à Cannes en 1996 et nominé pour l’Oscar du meilleur film étranger.

Pascale OBOLO (Cameroun)

Plasticienne, productrice et réalisatrice, Pascale Obolo suit son père journaiste, réfugié politique en banlieue parisienne. Passionnée par le mouvement hip hop, elle crée le premier groupe de rap, Ladie’s Night. Elle découvre le cinéma africain à Paris VIII, travaille avec le sociologue Georges Lapassade et réalise des clips et des documentaires. Remarquée avec « Xuluv Bët the creator », elle découvre l’île de la Trinidad et apprivoise la culture des griots. Cinéaste féministe, elle s’attache à la place de la femme dans les milieux artistiques. Ses films ont été montrés et primés dans de nombreux festivals. Passionnée par les arts visuels Pascale Obolo produit et réalise des objets filmiques qu’elle refuse de cataloguer dans un genre cinématographique. Ce qui lie ses multiples activités : l’amour des mots … qu’elle met en œuvre sur le site ou plus précisément la revue Afrikadaa, dont elle est rédactrice en chef.

Serge FILIPPINI (France)

Écrivain français, Serge Filippini est connu dans le monde entier pour être l'auteur notamment de L'Homme incendié, une fiction romanesque inspirée par la vie, la philosophie et la mort sur le bûcher du philosophe hérétique Giordano Bruno. Parmi bien d'autres, un autre ouvrage très remarqué : Rimbaldo (Prix Marcel Aymé 2015), un roman inspiré par une photographie de groupe prise à Aden en 1880, sur laquelle figure Arthur Rimbaud.

Emmanuel VIGNE (France)

Connu de tout le cinéma Art et Essai, Emmanuel Vigne défend depuis plusieurs années un cinéma authentique, loin des standards de l'industrie cinématographique. Directeur du cinéma Le Méliès à Port-de-Bouc, il met toute son énergie au service du cinéma notamment par l'éducation populaire et milite pour une diffusion en milieu rural.

Laila AOUDJ (Algérie)

Directrice artistique des Rencontres Cinématographiques de Bejaïa (RCB) a à cœur de faire se rencontrer l’ensemble des ciné-clubs algériens, avec la participation de la Tunisie et de la Mauritanie. C’est la plus ancienne manifestation du genre en Algérie. Son cœur de métier : offrir un espace d’échanges tous les acteurs de la sphère cinématographique méditerranéenne. Diplômée de l’EM Strasbourg Busines Schcool, elle fait un bref passage à l’Ecole nationale supérieure des Métiers de l'Image et du Son (La FEMIS) à Paris et fonde l’agence de Communication Responsable MINIMA, première agence de communication environnementale en Algérie. Laila AOUDJ travaille actuellement à la mise en place de projets cinématographiques dans les régions reculées de la wilaya de Bejaïa, une région qui s’étend sur plus de 3000 km2 et 52 communes.

Bruno FEUCHER (France)

Il se rêvait journaliste grand-reporter ou avocat mais après s'être perdu dans l'orientation scolaire, ce littéraire se retrouve en lycée agricole. Seul refuge face à l'ennui : la poésie. Des décennies plus-tard, l'agriculteur Bruno Feucher dit Bubune ne conserve que ce qui lui permet de garder un statut de simple paysan et, entouré de sa vingtaine de vaches aux robes blanc-crème et cornues, se lance dans l'écriture de poèmes, aux mots tantôt piquants tantôt caressants.

Alban LEFRANC (France)

Alban Lefranc a réinventé les vies de Fassbinder (Fassbinder, la mort en fanfare ; Rivages, 2012 ; Rivages poche, 2019), Mohamed Ali (Le Ring invisible ; Verticales, 2013), Nico (Vous n’étiez pas là ; Verticales, 2009), Maurice Pialat (L’amour la gueule ouverte ; Helium/Actes Sud, 2015). Ses livres ont été traduits dans plusieurs langues.
Son nouveau roman, L’Homme qui brûle, paraît en août 2019 chez Rivages.
Il écrit aussi pour la radio et le théâtre (Table Rase ; Steve Jobs, mise en scène par Robert Cantarella, avec Nicolas Maury, création en 2020). Table Rase et Steve Jobs sont publiés aux éditions Quartett.
Il a fondé en 2000 la revue littéraire plurilingue La mer gelée, éditée depuis 2015 par Le nouvel Attila. Il est aussi traducteur de l’allemand (notamment de Peter Weiss et de Fassbinder). Il a travaillé comme co-scénariste du film Je t’ai vue sourire, de Christoph Hochhäusler.

Jonny BLU (Etats-Unis)

Né à Los Angeles, chanteur, compositeur, acteur et artiste martial accompli, Jonny Blu est diplômé de l’UCLA après un cursus d’études à la prestigieuse université de Pékin à Beijing, en Chine. Sa maîtrise du mandarin lui permet d’écrire des chansons dans cette langue et de remporter un concours de chant populaire chinois. Il signe avec un label de musique chinois basé à Hong Kong en 2003 et est le premier caucasien à pouvoir revendiquer le statut de star de la pop chinoise. Tout en continuant à se produire en Chine, Jonny inscrit ses racines musicales aux États-Unis. Grand fan du Songbook américain, il compose ses morceaux originaux et sort son premier album de jazz big band en anglais en 2007. Plusieurs albums et signatures plus tard avec des grands labels en Europe orientale et en Corée du Sud, il séduit un vaste public – des adultes aux enfants – avec un répertoire éclectique : jazz, musique pop chinoise, ukulélé folk… Un disque d’Or, des collaborations avec de grandes interprètes comme Anne Hathaway et Avril Lavigne le placent sur le devant de la scène. Fan d’arts martiaux depuis son enfance, Jonny fait ses débuts au cinéma en 2018 dans le film chinois "Death Mist". Une révolution dans le cinéma chinois : un Caucasien tient pour la première fois le rôle dans un film en langue chinoise. Blu produit actuellement "The Canine Condition", une série télévisée documentaire qui a pour sujet la maltraitance et l'abandon de chiens aux États-Unis. Les médias sociaux, l’interpellation des gouvernements locaux et des actions "sur le terrain", se mettent au service d’une cause qui lui est chère : améliorer la condition des chiens et prévenir leur surpopulation croissante aux États-Unis. http://www.thecaninecondition.com/

Nos partenaires

Radio France Bleu Champagne-ArdenneCharleville-MézièresLogo du festival FestimajCLCF-Ecole de Cin?maFestival Satisfied Eyelogo officiel du CNC du B?ninT?l?vision France 3 Champagne-ArdenneCharleroiLogo de Cin?ma TunisienArdennes métropoleFestival P'tit ClapWorld Film FairUn Ecran dans les ArbresEditions ABCDrFonderie RollingerAMI CINEFGOETHE INSTITUTCollectif d'artistes ardennaisMalakoff StudioFestival Les FilmeursAssociation pour la Formation, l'Emploi et l'insertion des Personnes HandicapéesHôtel Restaurant Le ClèvesHôtel LE DORMEUR DUVALPréfecture des ArdennesConseil Départemental des ArdennesAction égalité Femmes HommesLe nouveau pressoirHôtel LittérairesC'est arrivé près de chez vous FilmFreewayFestival M?diterran?en du Cin?ma et Immigration ? Oujda (Maroc)Association Solidarit? pour le D?veloppement et l?Immigration (Maroc)

Salles partenaires

Cinéma ApolloM?diath?que Voyelles de Charleville-M?zi?resMed_georges_delawCentre culturel Les TourellesRéseau cinéma de la Ligue de l'Enseignement de la Haute-GaronneLe Cratère, Cinéma Art & Essai Recherche et DécouverteLe Cinéma de FrancfortCinéma Méliès
Accueil
Programmation 2019
À propos
Professionnels
Infos pratiques
Presse
Multimedia
2.0